Le voyage en solitaire, c’est ton reflet dans le concret

Le voyage en solitaire, c’est ton reflet dans le concret

Lundi 26 Aout 2013 (proche de Jujuy, chez Lucio pour 2 nuits)

A 7h, Lucio apparait dans la chambre. Il s’en va travailler. Moi je suis immobilisé dans ma « bolsa de dormir ». Je le remercie et c’est lui qui se « despedie »…

11h: Bebout

Voyager au bout du Monde c’est comme une méditation profonde. On coupe le lien avec ses influences et devient plus sensible aux faits. On suit les signes et laisse le rêve se dérouler par lui même, acceptant juste de marcher en avant. Une marche au rythme variable nous menant à des moments intemporels et d’autres qui courent.

Au plus proche de notre ressenti, tout prend sens comme venant de nous et non un fait aléatoire.

Les gens nous sentent et partagent nument, tout comme moi je suis à poil dans mon regard.
Voilà ma chance, ces yeux et ce qu’ils cachent (note à la recopie le 19/04/2014: ou ne cachent pas), que seuls les autres peuvent voir tandis que moi je le vis. Acteur d’une pièce dont seul le public a la trame, du théâtre improvisé.

Le voyage seul, c’est toi.

 

Je me disais que le voyage en moto n’est pas forcément bien en solitaire…
J’aurais été ça en moto, hier je serais allé me coucher, et je n’aurais pas rencontré Lucio dans le bus.

Quoique, mon chemin autre aurait certainement été similaire.

Note du carnet « La vie dont je suis le héro », du 22 Juillet au 26 Août 2013

Related posts

3 thoughts on “Le voyage en solitaire, c’est ton reflet dans le concret

  1. Pascale kaplan

    Le voyage en solitaire c’est « ce que tu es » dans le concret, non pas ton reflet.
    C’est ton moi véritable en tant que sujet et non pas ton image (ton reflet).

    1. David Tribal

      Oui, c’est peut etre mal formulé…
      En fait « toi », c’est toi, et ce que tu retrouve à l’extérieur de toi, c’est ton image, pour moi.
      En fait ce que tu es profondément, consciemment et inconsciemment n’est pas visible. Il se projette à l’extérieur au travers de tes actes et prend forme dans la réalité. Ainsi on peut le voir, l’appréhender, et l’accepter.
      Ta réalisation quoi, projeté, gravée dans le réel!

      Quelque chose forgé à ton image

      1. Pascale kaplan

        Oui et c pour çà que j’ai partagé sur facebook l’expérience de « la tâche sur la joue » qui permet de voir si l’enfant qui se voit dans le miroir a intégré que l’image qu’il y voit c lui…à partir de là, il va intégrer à cette image ses expériences et constituer ainsi cette image de « lui », de son moi en trois dimensions…

Pour commenter sans FB c'est ici ? (laissez votre contact si vous le souhaitez)