Novembre, Mois de la Photo – Paris

DavidTribal-IMG_8642-Texte_1400
Cette année, mi-Novembre à Paris, il y avait Paris Photo et le Salon de la photo sur le même week-end.
Une aubaine que j’y étais justement ;)

Entre galeristes et commerciaux, deux visions différentes de la photo, mais qu’il est intéressant de voir en parallèle.
Voilà mon petit parcours:

Sommaire 2014

1. Paris Photo

2. Salon de la Photo

3. Album – La Féminité à Paris Photo

separateur

Paris Photo 2014parisPhoto2014-500

Paris Photo, ce sont plus de 150 Galeries photos internationales qui exposent chacune une partie de leurs collections. En majorité des photographies contemporaines je dirais. En même temps, la photographie est un art qui n’est pas si ancien (mieux connues à partir du 20ème siècle), mais j’imagine que l’on expose aussi selon la mode ;)

Il prend place à la mi-Novembre au Grand Palais. Payant (~20€) ou sur Invitation.

IMG_0839_Grand-Palais_400

ParisPhoto2014_Feminite - copie-DavidTribal_ParisPhoto2014
Voir l’Album

La féminité

Sans y prendre gare, me voilà avec une majorité de clichés représentant la féminité dans les expositions. Non seulement par photos interposées et objets de la féminité, mais également de ces dames qui de leurs lignes doivent m’attirer (il faut dire aussi qu’à tenir les stands elles étaient majorité ;).

Paris photo 2015 – 12-15 Novembre

Capture d’écran 2014-12-15 à 05.17.40Merci Tiff pour l’invitation ; )

Salon de la Photo 2014Salon-de-la-Photo-2014_500

Le Salon de la Photo, c’est un mélange de marques de matériel, de revendeurs, d’imprimeurs, de techniciens et de pleins d’autres acteurs autour de la photographie et maintenant un peu de la vidéo.

Il se tient début Novembre à Porte de Versailles. Payant (~16€) ou sur Invitation (facile à avoir via les revues photo et site de marques photo).

DavidTribal_IMG_1003_1500

On y trouve donc:

– des appareils photo et des optiques (Canon, Nikon, Lytro…),
– des « action cam » (Go Pro, PNJ Cam),
– des imprimeurs (Kodak, Pixalib,…),
– des revendeurs (Fnac,…)
– des drones,
– des marques de flashs, de sacs, d’autres accessoires;
et également
– des représentant de marques d’imprimantes, de photomatons,
– et des représentants de l’Union des Photographes Professionnels/Auteurs

separateur

Voilà les acteurs avec lesquels j’ai un peu fricoté:

 Pixalib – Fabricant de beaux livres à la demande

DavidTribal_IMG_9153 - copie_1500 Pixalib, c’est une équipe de 3 jeunes français qui ont développé une plateforme internet et un réseau d’impression pour réaliser des livres photo de qualité.

On s’en tire entre 15€ et 30€ pour un livre conséquent de 24 pages mini (nombre de photos à volonté) d’un format A4.

Implantation en France – Equipe de 2 Français (Youcef & Benjamin), et d’1 sino-australien (Sino-: Chine; Wayne) – Impression en Asie du Sud-Est et en Europe de l’Est – Implications caritatives – Sympas ;)

Pixalib-TarifsCapture d’écran 2014-12-15 à 02.41.36

DavidTribal_IMG_9155-mod_1500
DT – Benjamin, Nicolas et Stan

separateur

PNJ Cam – Action Cam & Drones

DavidTribal_IMG_0584_PNJCAM-SD23-mod_1500PNJ est le concurrent français de GoPro.
De même que l’Américain, ils font fabriquer en Chine et revendent des caméras aux systèmes développé chez nous.

J’ai acquis le modèle SD23 cette année.
Les différences remarquables face à GoPro (que je connais mal) était
– un angle de vision de 175° (contre 180° chez GoPro)
– 250€ avec accessoires: télécommande + écran + batterie extra (contre 400€ sans accessoires pour la Hero 3 je crois) Le choix a été vite fait.

Je suis satisfait sauf la télécommande qui ne fonctionne pas à la distance donnée et est peu fiable (à peine 1m contre 5m annoncés).

DavidTribal_IMG_9149 - copie_1500
Avec Pierre NOVE-JOSSERAND, le dirigeant de PNJ Sarl

separateur

Lytro – Appareil photo plénoptique ou Light-Field Camera

DavidTribal_IMG_9137_1500Je me rappelle il y a un peu plus de 5 ans, avoir entendu parler d’un projet d’appareil numérique prenant des photographies dont on pourrait modifier le point de focus à postériori. Je me disait que c’était impossible et m’était renseigné.

C’était le projet Lytro ! Nous voilà en 2014 et ces appareils sont déjà sur le marché.

Comment ça marche ?

Une photographie normale, récupère une intensité lumineuse et des informations de couleurs pour chaque point ou pixel exposé. Sa zone de netteté, ou profondeur de champ est alors définie par la lentille servant à la prise de vue (fonction du zoom, de la proximité au sujet et surtout de l’ouverture du diaphragme). Une fois la photo prise, cette netteté est figée et la scène réel en 3 dimensions est aplatie.

Pour une photographie prise avec un capteur plénoptique, une 4ème dimension est enregistrée…Haha !
Cette 4ème dimension, c’est la direction prise par le rayon de la lumière pénétrant dans la lentille.
Alors que sur une caméra normale, seul un capteur CCD ou CMOS enregistre couleur et intensité lumineuse, en plénoptique, on rajoute un capteur de rayons lumineux. Il enregistre l’orientation des rayons.
C’est ainsi que l’on récupère pour un même point de la photo, plusieurs données de lumière (et couleur) et que l’on peut à posteriori décider de sa valeur sous la forme de mise au point au choix.highres-lytro-insides-image_1349101745Lytro joue donc sur cette interactivité à posteriori avec la photographie comme facteur de différenciation.
On peut ainsi, sur le Logiciel de traitement d’image Lytro, choisir sa mise au point, puis partager son image en ligne et proposer à ses « amis » de donner leur version de la mise au point pour cette photo grâce à une application en ligne.

On a pris des photos avec la démonstratrice allemande avec laquelle j’ai bien discuté, et j’étais sensé vous faire profiter de cette expérience, mais il faut un processeur récent pour faire tourner le logiciel Lytro, et mon MacBook Pro de 2010 ne suffit pas…Dommage !
DavidTribal_IMG_9138_1500

separateur

Canon – Vous voyez…

Chez Canon, j’avais 2 questions:
– Avez-vos un bon zoom polyvalent avec un diaphragme qui ouvre bien et un bon piqué à me faire essayer ?
– Sauriez-vous pourquoi mes fichier RAW présentent un voile violet quelque soit le logiciel que j’utilise ?

Je n’ai pas pu essayer de zoom, et je n’ai pas pu parler à un technicien au t-shirt noir au sujet du voile…
J’ai juste pu faire joujou avec des gros zoom de pro en démonstration…
DavidTribal_IMG_9132_1500DavidTribal_IMG_9135_1500DavidTribal_IMG_9130_1500

separateur

Smile – Caps pour lentilles photo

DavidTribal_IMG_9156_1500

C’est sympa, mais c’est 10€.

separateur

UPPA – Union des Photographes Professionnels / Auteurs

Question: Comment s’enregistrer photographe auteur ?

Il y avait des personnes compétentes pour répondre aux questions, notamment eee qui nous a répondu à moi et une jeune photographe en école à Lyon.
Un prochain post répondra en profondeur à cette question.

En très rapide, il faut remplir le Formulaire P0 (téléchargeable ci-dessous) et le rapporter au centre URSSAF où l’on souhaite se déclarer. Cela prend environ 3 semaines. Le statut de photographe auteur s’applique aux artistes photographes vendant des photographies en séries limitée ou sujettes à droit d’auteurs. Ce statut permet de facturer en ne payant de charges sociales RSI que proportionnelles lors d’une facturation, de déclarer sa TVA ou non, et la couverture sociale est basique.
On est affilié à l’AGESSA et non la Maison des Artistes.

Code NAF des auteurs: 90.03 B
Formulaire: P0-pl ou P0-i (je ne sais pas encore) et apparemment, ça n’a pas l’air si simple

separateur

Nettoyage de capteur

Et oui, les salon de photo, c’est toujours une bonne occasion pour se faire nettoyer le capteur gratos ;)
Là c’était réservé au détenteurs de caméras Canon et Nikon. J’ai quand même failli ne pas pouvoir y laisser mon boitier du fait qu’ils avaient déjà trop de Canon à nettoyer…ouf, j’ai perdu mes poussières !

DavidTribal_IMG_9139_1500

Salon de la photo 2015 – 5 au 9 Novembre

Capture d’écran 2014-12-15 à 05.19.39

separateur

Album – La féminité à Paris Photo

 

Related posts

Pour commenter sans FB c'est ici ? (laissez votre contact si vous le souhaitez)