Mes ressentis et réflexions très personnels autour de Charlie et des récents événements à Paris – Par Etienne Hayem

Symba-Monnaie-Alternative
Etienne-HayemJ’ai rencontré Etienne à Paris après mon retour de voyage en Décembre 2013.
Il travaillait avec des startups et sur une monnaie locale. Un bon petit entrepreneur version Génération Y. Son site: http://www.zoupic.com/

Il partage sur Facebook et me permet de publier ses ressentis découlant des faits derniers.
Je pense que chacun peut y retrouver certaines similitudes ou non avec ses propres ressentis. Ca permet de se positionner, et encore une fois de voir qu’on n’est pas tout seul.

  1. J’ai flippé ma race et me suis mis à réécouter, regarder, acheter les médias
  2. J’ai regardé le JT et écouté france info en intra-veineuse pendant 3 jours
  3. J’ai lu des opinions et points de vue complètement différents : théorie du complot, CIA, gouvernement, réseau voltaire et j’ai observé que ceux qui défendaient une diversité de points de vue ont été jugé comme complètement indécents face à l’émotion collective
  4. J’ai eu une grande envie de partager, de parler avec d’autres pour nourrir ma réflexion et une grande soif de points de vue pour savoir quoi penser, quoi en penser, comment penser en dehors de l’émotion vive
  5. Je me suis demandé que faire face à cela et la seule réponse que j’ai trouvé c’est condamner les actes et continuer de faire ce que je fais avec conviction, foi et espoir…
  6. Je n’ai pas osé dire je suis charlie, parce que pour être Charlie, pour moi il fallait avoir des couilles et être sainement fou. Parce qu’il fallait traverser les menaces de mort et tenir une position dangereuse au milieu de la tempête chose que trop peu parmi nous ont fait ou font aujourd’hui.
  7. Je me suis demandé en quoi, nous, société française et occidentale, étions responsables collectivement de cette création des extrêmes, des extrémistes et en quoi ce fléau est la polarité que nous ne voulons pas voir qui nous pète à la gueule. En quoi moi français, moi citoyen, moi individu du monde (occidental) et de la nation, j’ai laissé grandir en moi et autour de moi cette haine et en quoi je n’ai pas agi plus. En quoi nous sommes collectivement responsables de 3 êtres humains qui viennent détruire des symboles de nos diversités et nous tuer dans notre monde « civilisé ». En quoi ce n’est pas aux musulmans, ou à x ou y de se justifier, mais bien à nous en tant que peuple humain, en tant que français, en tant que sociétés occidentales de reconnaître que nous laissons grandir des fossés entre nous et nous tirons la bourre pour trouver un responsable à l’extérieur et nous renvoyer la balle.
  8. Je me suis malheureusement réjouis de voir que les extrêmes par toute la haine et la violence qu’ils déversent nous réunissent : juif, chrétien, musulman, policiers, journalistes : eux étant contre tout ça, en réaction, nous nous réunissons pour tout ça et avons de l’empathie et de la compassion pour ces différentes étiquettes que nous mettons sur ces sous-ensembles de notre société. Je me suis réjouis du sursaut de conscience collective que cet acte a malheureusement généré, je me suis inquiété des lois liberticides qu’il peut tout autant engendrer.
  9. J’ai eu honte d’entendre la marseillaise et des paroles et énergie qu’elle porte.
  10. J’étais ému d’être avec les autres place de la république et j’ai aimé applaudir les êtres humains qui font le métier de policier dans leurs bus
  11. Je suis conscient qu’il existe un autre terrorisme qui nous sépare au quotidien, bien moins visible et qui continue de tuer des milliers de personnes chaque jour de façon plus discrète : notre système économique et les représentants politiques qui continuent de vendre nos libertés au quotidien aux marchés
  12. J’ai entendu dans les analyses de la chasse numérique aux islamistes, la potentielle chasse aux militants des réseaux alternatifs qui pourraient nous arriver dans un futur proche (cf Snowden, Assange…) en intensifiant l’état de surveillance. J’ai entendu les similitudes entre les organisations et les causes qui « inspirent » et motivent l’individu à agir par lui-même, nourri par des réflexions disponibles sur internet pour lesquelles les techniques et outils sont assez proches de nos petites organisations alternatives avec des valeurs et des buts bien différentes
  13. J’ai senti comme l’empire de la peur brouille mon esprit et comme ce fléau est actionnable facilement dans nos sociétés qui vivent des temps troublés.
  14. J’ai été touché de voir 3 millions de français se lever et s’unir contre le terrorisme, je serai ravi d’en voir au moins autant agir dans et pour la coopération, la protection de l’environnement, la négociation sur le climat, la défense de notre dame des landes, TAFTA, Hadopi, la paix dans le monde… la construction et la protection des biens communs… sans attendre une prochaine catastrophe..

L’ancien monde meurt à petit feu.

Nous entrons dans une période de grands bouleversements, pour moi, ce qui croît c’est là où nous mettons notre attention. Construisons des liens de confiance, de paix, d’amour pour rester ensemble dans la tempête et renforcer les fondations de ce que nous souhaitons voir.

Rien que nous ne puissions construire comme murs autour de nous ne nous permettra d’être à l’abri, si au fond de nous nous n’avons pas un sentiment de sécurité.

L’avenir nous appartient, construire la paix est notre responsabilité quotidienne, chaque acte d’amour envers l’autre est une goutte d’eau magnifique dans la construction « du monde d’après ».

A nous de jouer.

Symba-Monnaie-Alternative
Monnaie complémentaire régionale Île de France

Related posts

One thought on “Mes ressentis et réflexions très personnels autour de Charlie et des récents événements à Paris – Par Etienne Hayem

  1. Pascale kaplan

    Mais tout n’est pas si simple, jusqu’à notre responsabilité…
    Dans un conflit, il y a toujours notre part et la part de l’autre et aussi du grand autre, plus extérieur…
    Notre part pourrait être l’attention et la reconnaissance que nous n’avons pas donnée, la part de l’autre son besoin de reconnaissance et d’action à satisfaire y compris par la visibilité qui lui est apportée par l’intermédiaire des attentats, même si lui aussi c’est au prix de sa vie, et la part du grand autre c’est à dire celle des partis extérieurs dont le combat pour le pouvoir se situe dans les pays arabes et qui viennent sans vergogne chercher des combattants en occident en manipulant leur besoin de reconnaissance et leurs croyances.

Pour commenter sans FB c'est ici ? (laissez votre contact si vous le souhaitez)