Avaaz – Petit coup de gueule personnel sur leur manière de partir en campagne

Capture d’écran 2015-05-25 à 21.03.01

Aujourd’hui comme tous les 4 jours à peu près, je reçois dans l’onglet « Notifications » de ma boite mail un message de l’association défendant des causes à bute humanitaire, Avaaz.

Le plus souvent, ces derniers proposent de signer une pétition pour assoir leur influence face à des décisionnaires politiques.

Le gouvernement de Tanzanie ne respecte pas ses promesses envers les Masaï. Atteignons 2 millions de signatures avant qu’ils ne rencontrent le Premier ministre pour défendre leurs terres sacrées —

Pour ma part, je n’ai entendu parler d’eux que sur la toile et la bouche de certains amis. Je ne sais donc pas bien comment aboutissent leurs campagnes…

Pour ma part, aujourd’hui j’en ai eu marre en recevant ce mail:

Capture d’écran 2015-05-25 à 20.52.55

et voici d’autres objets de mails:

Capture d’écran 2015-05-25 à 21.03.01Bon alors, effectivement, ça donne envie de réfléchir, de réagir etc…mais moi surtout, je n’arrive pas à lire le contenu de leur mail parce que ça me prends de l’énergie. De mon énergie de moi ici devant mon écran, à lire que si je signe ou donne de l’argent je pourrais aider des gens qui en ont besoin. Et bien je ne lis même pas les messages !

Ce n’est pas que tout cela est trop loin pour moi, ou trop intangible, c’est que ce n’est pas la manière dont j’ai envie d’agir. Même si j’avais envie de le faire, ce en sera ni par mon porte-monnaie, ni par mon vote électronique. Je préfèrerai me lever et aller manifester dans la rue que de cliquer sur ces liens qui me demandent mon mail et y ajoutent mon pays.

Je ne suis pas capable de donner mon crédit à une association qui a l’air de défendre des causes louables de premier abord.

D’ailleurs je me méfie aussi beaucoup des ONG et du rôle qu’elles tiennent dans notre organisation mondiales, organisées comme il Nous semble. Je préfèrerai laisser les peuples se développer par eux-même et leur apporter de l’aide pour penser par eux-mêmes, quitte à ce qu’ils se développent autrement que moi et me fassent me remettre en question…un risque à prendre.

C’est d’ailleurs déjà, que les pensées chinoises, indiennes, et d’amérique du sud nous envahissent pour nous aider à nous recentrer sur nous et la localité (tendance inverse à notre développement jusqu’alors…)

Bon enfin, j’ai écris à Avaaz:

Bonjour,

Je suis inscrit sur votre liste de diffusion depuis quelques temps et ai participé à plusieurs de vos campagnes.

Depuis quelques temps pourtant, je ne lis plus vos mails. Pourquoi?

Parce que je vous reproche de faire du marketing de l’horreur.
C’est a dire ?

Cette manière de chercher à choquer par vos intitulés et les mots forts que vous utilisez dans vos communications.

Même si cela est pour faire réagir, je n’en ai pas besoin pour « ma petite vie à moi ». Car il s’agit bien d’être déjà bien dans sa vie à soi pour pouvoir venir en aide aux autres.

Donc ce type de communication a sur moi l’effet inverse, et peut etre aussi pour d’autre. Si cela marche pour vous, tant mieux, quoique, vous participez au jeu de l’horreur que font les médias habituels tel le journal de 20h qui montre du sang et de l’impressionant pour attirer le chalant.

Si vous me respectez autant que vous respectez ces gens pour lesquels vous vous battez, j’apprécierai grandement une réponse à ce message, pour connaitre votre positionnement.
Sinon, et ce n’est pas une quelconque menace, je me désinscrirai de votre liste.

Merci et bonne continuation

Qu’en pensez-vous ?

Vous pouvez me faire les remarques et reproches que vous voulez, ça me permettra peut-être d’évoluer sur mon idée..

Merci,

David

Update: la réponse d’Avaaz reçue sous moins de 24H !

Résumé:
Il n’est pas dans notre but de faire du marketing de l’horreur en utilisant la souffrance des autres, cependant nous pensons que c’est en parlant honnêtement, quitte à utiliser des mots forts, que nous pouvons réveiller la part d’humain en chacun de nos 41 Millions de contributeurs. Nous souhaitons par ailleurs dispenser des informations entre un ton direct et de manière construite, un équilibre à réinventer sans cesse.

Capture d’écran 2015-05-26 à 15.36.53

Bon… à chacun d’en juger quoi… pour ma part, je ne suis pas encore persuadé….

Related posts

One thought on “Avaaz – Petit coup de gueule personnel sur leur manière de partir en campagne

  1. Pascale kaplan

    Le marketing de l’horreur est bien le mot et c’est ce qui est pratiqué par les journalistes aujourd’hui. L’exagération, la surenchère, sont partout pour attirer l’attention, dans les tons, les mots, le côté saccadé des phrases, les images, l’émotionnel et tout ce qui peut le manipuler.
    L’accès à la toile et à tous les contrastes, toutes les expériences, rend les gens saturés, perpétuellement stressés mais aussi sollicités de toutes parts. Ils faut absolument les choquer, les traumatiser pour sortir du lot, être vus, entendus…c’est à celui qui percera le plus le coeur à l’émotionnel et surfera sur le besoin de justice, le sentiment d’injustice que les gens ont en eux puisqu’ils sont névrosés tous plus ou moins…et cela dans un but exploitable pour une marque, que ce soit une ONG ou autre, et sa recherche de pouvoir de toutes façons, pas différente des autres exploiteurs plus connus…Comme tu le dis, toi, en tant que personne, n’est pas respecté pour ce que tu es, mais seulement quand tu es fondu dans la masse exploitable dans son mouvement…leur action est donc paradoxale en elle même dans ses buts et donc à fuir si elle n’est pas capable de t’entendre…

Pour commenter sans FB c'est ici ? (laissez votre contact si vous le souhaitez)