Nourri par des checkpoint

IMG_9718_w-1_NK - copie_1200

IMG_9718_w-1_NK - copie_1200

L’Homme a besoin de se nourrir de réussites, d’accomplissements.

Un accomplissement personnel marqué par un aboutissement,

Ou encore un accomplissement reconnu et apprécié par l’Autre.

Au plus cet accomplissement sera personnel et reconnu, au plus celui-ci sera créateur de valeur pour l’être.

Si je commence une oeuvre, cela m’appartient.
Si j’aboutis cette oeuvre, je serai partiellement satisfait.
Si je la montre et que l’Autre ne lui accorde aucune valeur, j’aurai tendance à lui donner peu de valeur également (ou à le négliger un peu, tout confiant que je puisse être)
Si je la montre et qu’elle est appréciée, j’en serai fier et ravivé.
Si je la montre et que le grand monde souhaite s’en emparer, je serais rempli de confiance en moi.
Si des personnes jugées importantes souhaitent se l’approprier, j’en serai encore plus fier…
…sauf si je ne valorise pas personnellement ces personnes là.

Je peux être reconnu, mais insatisfait,
N’ayant pas montré exactement ce que je souhaitais montrer,
Ou l’ayant montré mais qu’il soit détourné,
Ou encore qu’il soit accaparé par des personnes auxquelles je ne le destinais pas…

Le lâcher prise du créateur ne sera donc pas uniquement au moment même de la création, mais également une fois celle-ci donnée au tout monde.

De la création désintéressée, mise au monde par envie, sans pouvoir en aiguiller le chemin dès lors qu’elle est accomplie et lâchée dans le néant du non maitrisable.

Si je ne termine pas, je ne suis que partiellement construit,

Alors cette construction se présentera à nouveau sous cette forme ou sous une autre.

Toute épreuve esquivée n’arrêtera de se pointer.

C’est donc en dépassant ce qui se présente à moi que j’évolue,

Par difficulté ou facilité,

Comme un check point qui me donne à nouveau du temps avant le prochain check point.

Related posts

Pour commenter sans FB c'est ici ? (laissez votre contact si vous le souhaitez)