Le train bleu

06_DavidTribal_IMG_9025-TrainsBleux-texte_1500

Je suis la seule personne que je connaisse qui n’a pas envie que son train arrive…

Le paysage défile, chacun dans son occupation, moi sur mon ordinateur à sélectionner et retoucher des photos tout en écoutant de la musique.

J’aime cette sensation que les choses avancent pendant que je fais quelque chose…je suis productif ainsi.

Si le train arrive, cela signifiera que le temps qui m’était imparti est écoulé. Les 3 heures, ces 3 loooongues heures que j’avais devant moi ne sont plus, ni devant; ni derrière d’ailleurs puisque seul maintenant existe. Heureusement je les ai transformées en une photo shootée-sélectionnée-retouchée-à publier (voir l’article « Être photographe« ) !

Lorsque le train arrivera, tout ce petit monde stable et paisible s’éparpillera à nouveau et chaque contact avec ces inconnus redeviendra tout à fait impersonnel. Pour l’instant ce n’est pas le cas.

Malgré que nous ne nous parlions pas, nous partageons ce wagon, laissant planer l’incertitude d’une rencontre, d’un croisement dans les allées, ou à attraper son sac pour le lever. Nous sommes à plusieurs, inconsciemment, une entité unique, liée et stable dont les références extérieures sont toutes mobiles, à part les vitrages et la calandre.

Related posts

One thought on “Le train bleu

  1. Anonyme

    Un groupe éphémère s’est donc créé, sans qu’il le sache, avec ses codes, des personnes réunies par une adhésion temporaire à ce système de voyage, dans ce lieu clos, à ce moment là…

Pour commenter sans FB c'est ici ? (laissez votre contact si vous le souhaitez)