Demain est un autre jour – Grand chaud & Grand froid sont dans une valise…

IMG_7405_w_1200

Quand les 30ans arrivent et qu’on me fait une surprise…rien ne va plus

Voilà une rengaine qui m’est souvent venu en tête lors de mon voyage en Amérique du Sud.

Amanha vai ser otro dia

disait une chanson brésilienne qui m’est restée en tête.

C’était donc mon point de vue de voyageur, qui n’avait pas prévu son voyage au-delà du billet d’avion et de la petite réserve d’argent (3500€ pour une durée indéterminée) pour voyager et payer un billet de retour d’où que ce soit (1000€), au cas ou…
Combien de fois cette idée m’est revenue en tête…alors que je n’étais même pas certains d’un jour revenir dans notre confort connu à la française…

Si on prend cela d’un point de vue spirituel, demain n’existe pas.
Tout comme hier d’ailleurs. Seul maintenant existe, et pourtant maintenant est tellement infime et insaisissable que… enfin tu vois ce que je veux dire, lâchons prise.

Lâcher prise, c’est justement mon état actuel, ce soir à 23h17.
Car demain… je ne sais pas

Eu no se manhana

Disait encore une autre chanson brésilienne d’un autre style ;)

Savoir qu’on ne sait pas « demain », c’est déjà ça, mais franchement, le sentir c’est autre chose.
Ce n’est pas dans ma vie de tous les jours que je peux avoir cette sensation. Surtout ici dans notre pays français.
En rentrant de voyage je me disait que

Ici, on fait en sorte que demain ne soit pas trop différent d’aujourd’hui

C’est peut-être rassurant, mais ça manque terriblement d’excitation de mon point de vue.
Car je me rends de plus en plus compte que moi j’aime bien ne pas savoir « demain »…
J’aime bien me mettre dans des situations inconnues et devoir me débrouiller avec ce que j’ai pour en tirer le meilleur. Même au-delà de « bien aimer », je crois que c’est là-dedans que je me sens le plus vivre et m’épanouis le plus. J’y ai souvent trouvé du bonheur, dans ces moments que j’ai appelé

The incredible present moment

Ces moments où, j’ai pu me sentir profondément présent là où j’étais, dans la situation où je me trouvais, et souvent une situation totalement inattendue. Sentir la profondeur de l’instant présent.

J’aime me retrouver là où rien n’aurait prédit que je me retrouverais
(futur conditionnel…avec un « s » je crois)

Pour l’instant, ce n’est pas encore ça, mais on s’en approche…
On s’en approche parce qu’entre demain (vendredi) et jusqu’à mardi, je ne sais pas où je serai.

« Ne prévois rien le week end du 10 Avril »

m’avait prévenue ma soeur mi-mars…suivi d’un sms:

« Ne prévois rien à partir de jeudi soir en fait »

Sur ce, je me suis exécuté. Et me voilà, ayant respecté la consigne transmises par mon père avant hier:

« Prévois des habits pour grand froid et grand chaud »

Alors reprenons…

Lundi 11 Avril, c’est mon anniversaire et je faiterai (là c’est sans « s » car futur) mes 30 ans.
Ma soeur me glisse de sauvegarder mon week end, mon père d’emmener du chaud et du froid…
Moi je me dis que c’est ma soeur qui a du manigancer et que l’idée du chaud/froid, c’est juste pour me faire tourner la tête.
Du genre le mec qui se retrouve con avec sa valise au milieu de je ne sais où avec un tuba et des boots de ski ;) Bon, ben j’ai joué le jeu…

Mais pas si facile de me projeter pour faire mon sac…
Alors au final, tout voyageur que je suis, et bien j’ai surtout prit 3 caleçons, 3 T-shirt, une brosse à dents, mon appareil photo et un carnet :D

Ca m’a fait griller quelques cellules de réflexion cet inconnu…
J’avais du mal à me concentrer pour faire mon sac, à bien me demander de quoi j’avais besoin…la taille du sac limité en moto ne m’aidant pas, j’ai tout mis en vrac et au final:

Oublié le passeport, le pantalon de ski, pris juste une paire de chaussettes, pas retrouvé mes lunettes de soleil… on peut faire mieux niveau préparation. Si un jour je dois le faire pour quelqu’un, je lui ferai une liste de ce qu’il doit prendre ;)

Mon père, un peu désespéré de me voir arriver si peu préparé, m’a trouvé un pantalon à lui, et une paire de chaussures pour « grand froid ». Il me les a tendu me disant :

« De toute façon tu arrive toujours à t’en tirer »

d’un air dépité.

Ha bon, tu vas où ?

A mon asso d’acro yoga tout à l’heure, les potes me demandaient si je serais là « tout à l’heure à la réunion », ou « à la scène ouverte au Dar La MiFa », ou ce week end… Et moi de répondre

« – Et non, je pars en week end
– A ouai tu pars où ?
– Je sais pas …
– Tu pars en moto à l’inconnu ?
– En fait c’est mon anniversaire des 30 ans Lundi et mon père et mes soeurs m’ont organisé un week end surprise, je ne sais pas ou je vais ;)
– Ha c’est trop bien, j’aimerai bien moi aussi ça…« 

Alors vous savez comment faire plaisir quelqu’un: lui organiser un week end surprise !

Tourneboulé

Point intéressant cependant de mon point de vue, c’est que cette fois-ci, outre ma capacité d’adaptation et mon amour du voyage, et bien je ne sais rien de ce qu’il se passe demain, car ce n’est pas moi qui gère…
Quand on part en bus pour une destination où l’on ai jamais allé, on en a certainement déjà entendu parler…Là, je dois faire confiance à la bienveillance de ma famille…
Prépare ton sac, et tu verra.

C’est plutôt cool en tout cas comme sensation, de ne pas savoir ce qu’il se passe demain, tout en pouvant faire confiance pour que ce soit cool ! C’est un peu comme à Noël… l’avenir est laissé au sort ;)

Alors dors, repose-toi bien, et demain, c’est parti pour grand chaud et grand froid ! Tout est possible !

Note: sauf une chose… a priori, pas de nanas ;) he oui.

IMG_7405_w_1200

Related posts

Pour commenter sans FB c'est ici ? (laissez votre contact si vous le souhaitez)