Pouvoir passer à autre chose…

Pouvoir passer à autre chose…

Voilà pourquoi j’écris beaucoup moins dernièrement (une des explications en tout cas): Rédiger un article prend beaucoup de temps. Il faut avoir une idée du contenu, parfois venue sous une impulsion, une

Saisir le futur qui est dans l’air

Saisir le futur qui est dans l’air

Ce soir à 18h j’étais invité au 70 Rue Consolat au siège du Festival Marsatac. La porte d’entrée donne directement sur un escalier bordé de

Enfin… j’arrête de ne plus courir.

Enfin… j’arrête de ne plus courir.

Enfin je n’ai plus de temps pour laisser tourner mes pensées, Enfin je ne reste plus au lit longtemps le matin, Enfin je ne peux plus faire ce que je veux de ma journée, Enfin je dois faire des choses, parce que c’est important, Enfin je génère de l’activité dans ma société, Enfin je trouve une place dans notre société. Enfin… j’arrête de ne plus courir.   A ma manière bien entendu. C’est à dire avec

De figer à la créativité il n’y a qu’un pas, relier

De figer à la créativité il n’y a qu’un pas, relier

Comme je disais à Papa tout à l’heure, qui me demandait pourquoi je passe tant de temps gratuitement à écrire sur un blog… Si tu écris tu pose, lorsque tu pose tu fige, et si tu fige, tu permet que cela soit vu, lu, pris, assimilée pour transmettre et faire référence faire exister. Tu permet que ce que tu pense, en le cadrant, prenne sa liberté chez celui qui le lit. Les choses tangibles se transmettent mais restent imparfaites tant que déliées du reste. C’est le fait de

Work as we know it is DEAD !!! A toi de faire ton Job Out !

Work as we know it is DEAD !!! A toi de faire ton Job Out !

Ha ha ha… c’est rassurant. Voilà mon quatrième post de la journée sur ce blog et je commence à être fatigué, mais bon, il faut que je continue sur le sujet. Après avoir publié tout à l’heure

De loin

De loin

Lorsque l’on observe les choses de loin, on a la sensation qu’elles sont simples. On peut en définir les contours et ce que l’on aura la sensation d’être « des détails ». On croirait qu’on peut les saisir, en faire quelque chose, s’en saisir. C’est facile. Pourtant au moment même où l’on voit cette apparente simplicité au loin, on est soit même quelque part. Rêvant ce lointain définissable et de tout ce que l’on pourrait y accomplir, du point de vue de ce proche réel. Mais proche et réel tout a l’air…

« Jamais contre », la clé du changement selon François Roustang

« Jamais contre », la clé du changement selon François Roustang

« La clé du changement c’est Jamais contre C’est à dire toujours ouvrir à ce qui est. » Répond François Roustang dans Psy : les conditions du changement pour guérir, Emission La Tête au Carré sur France Inter le 16 Décembre 2015