Enfin… j’arrête de ne plus courir.

Enfin… j’arrête de ne plus courir.

Enfin je n’ai plus de temps pour laisser tourner mes pensées, Enfin je ne reste plus au lit longtemps le matin, Enfin je ne peux plus faire ce que je veux de ma journée, Enfin je dois faire des choses, parce que c’est important, Enfin je génère de l’activité dans ma société, Enfin je trouve une place dans notre société. Enfin… j’arrête de ne plus courir.   A ma manière bien entendu. C’est à dire avec

Le Chômage

Le Chômage

Un petit essai en accompagnement de la vidéo: Chômer: Laisser au repos Aujourd’hui le chômage est devenu fait de société et a prit une connotation péjorative. Il relègue le chômeur à un état d’inactivité non souhaitée, ce qui sous-entend son incapacité à prendre pied dans sa société. En d’autres termes: Il est incapable d’avoir un intérêt pour les autres. Cette idée d’inutilité entraine généralement une perte de confiance en soi et une perte de dynamisme. Dans la solitude

(re) Partir voyager ?

(re) Partir voyager ?

Réponse à une amie française rencontrée sur la route en Amérique du Sud: Le 5 Aout 2014, elle a posté sur son mur FB:  » Il est bien loin le temps où j’étais parfaitement indépendante, où tout était stressant mais si facile. Avoir 17kgs de packtage pour seul maison. Vivre au grès des rencontres. Passer des jours et des nuits dans des bus, des gares routières. Discuter avec de parfaits inconnus, se raconter, se livrer. Ouvrir son cœur et son âme. Ne pas avoir peur de donner. Vivre. Je crois…