L’important c’est le chemin parcouru, pas le point d’arrivée – (Mon reportage AutoStop – Aix->Paris)

L’important c’est le chemin parcouru, pas le point d’arrivée – (Mon reportage AutoStop – Aix->Paris)

°°Voyager en stop, c’est se mettre sur la route des autres pour partager une portion de leur chemin de vie. C’est prendre du recul par leur intermédiaire, dans la transversalité des ses interlocuteurs. Mais au final, il y a certainement  une constante chez ceux qui prennent les auto-stoppeurs, qui biaise cette transversale: ils sont tous ouverts d’esprit (à leur manière;)°°

Le pari de l’auto-stop

Le pari de l’auto-stop

Combien d’entre vous on déjà fait du stop ? J’espère pas mal. Tout le monde a déjà entendu parlé d’auto-stoppeurs depuis tout petit, que ses parents en aient fait, qu’ils en prennent parfois sur la route, ou bien justement qu’ils n’en prennent pas. Moi, certainement apeuré par ce qu’on avait pu m’en dire, je n’en avais pas fait jusqu’à mon voyage en Amérique du Sud. Là-bas c’était vraiment comme on peut l’imaginer: tu balance ton sac à l’arrière du camion et tu saute avec.   Enfin non, je triche, j’avais…